abcBurkina
Français

---

abcBurkina
491) Pas d'APE, sans Souveraineté alimentaire ! Imprimer Envoyer

Nous sommes au bord du gouffre
et nous nous préparons à faire un grand pas en avant !

Il y a dix ans, en 2004, le SEDELAN (Service d'Editions en Langues Nationales, de Koudougou, au Burkina Faso) publiait un petit livre intitulé : « Les filières rizicoles en Afrique de l'Ouest et la nécessité de la Souveraineté Alimentaire ». Ce petit livre, nous l'avons publié pour manifester notre inquiétude. Inquiétude partagée alors par une bonne partie de la société civile du Burkina Faso et de l'Afrique de l'Ouest. Dans ce livre nous avons écrit : « Pas d'APE, sans souveraineté alimentaire. » En 2005, avant la réunion ministérielle de l'OMC, les paysans burkinabè ont manifesté nombreux cette inquiétude avec des banderoles où il était écrit : « Pas d'APE, sans souveraineté alimentaire ». Aujourd'hui, il ne s'agit plus seulement de manifester notre inquiétude Nous voulons pousser un cri d'alarme. Nous sommes au bord du gouffre, et voici que nous nous préparons à faire un grand pas en avant !

Lire la suite...
 
490) Journées historiques au Burkina Faso Imprimer Envoyer

Journée historique au Vatican ce mardi 28 octobre 2014

Journées historiques au Burkina ces 30 et 31 octobre 2014

Dans son bulletin électronique du mois d'octobre 2014, La Via Campesina (Mouvement Mondial de Paysans qui, entre autres, lutte pour la reconnaissance du droit à la souveraineté alimentaire) a publié un article d'Ignacio Ramonet sur la Rencontre mondiale du pape François avec de nombreux mouvements populaires. L'article commence par ces mots : « Journée historique au Vatican ce mardi 28 octobre 2014 ». Donc, juste avant les journées historiques du Burkina, les 30 et 31 octobre 2014 (qui ont vu la démission et la fuite du Président Blaise Compaoré). Or, au lendemain de ces journées historiques, ce discours du pape François apparaît vraiment prophétique. Voici donc cet article. Je me suis contenté de souligner en bleu quelques paroles fortes du pape, ainsi que quelques-unes du président de la Bolivie, Evo Morales, invité également à cette rencontre.

Lire la suite...
 
489) La commune rurale de Banh et sa confiture de lait ! Imprimer Envoyer

La confiture de lait, moteur du développement des éleveurs de Banh.

Au Burkina Faso, il existe de nombreux bassins laitiers. C'est à dire des zones d'élevage où le lait est abondant. Beaucoup ne s'intéressent qu'aux bassins laitiers de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso, car la population de ces deux régions offre un bon débouché pour les produits laitiers. Cela ne veut pas dire qu'on ne peut rien faire avec le lait des éleveurs éloignés des consommateurs. C'est pour cela qu'il y a quelques jours, le lundi 8 septembre 2014, nous nous sommes rendus à Banh, à près de 70 km au nord de Ouahigouya, accompagnés de la présidente de la laiterie du Boulkiemdé. Le maire de Banh nous a rejoint à Ouahigouya.

Lire la suite...